Fonctionnement cognitif et mode de pensée

Home  /  La précocité intellectuelle  /  Fonctionnement cognitif et mode de pensée

On peut établir une liste des caractéristiques cognitives des enfants à haut potentiel :

  • on retrouve chez eux une acquisition du langage oral rapide ainsi qu’un accès spontané à la lecture ;
  • une importante curiosité qui se manifeste beaucoup dans la lecture, ils posent beaucoup de questions, s’en posent aussi notamment des questions existentielles ;
  • ils manifestent un important besoin de comprendre, recherchent la précision et la maîtrise ;
  • ils ont une forte tendance à aller vers la complexité et semblent fuir les tâches faciles ;
  • on observe chez eux des stratégies mentales différentes des autres enfants ;
  • ils sont capables d’activer de manière simultanée plusieurs voies de réflexion, ce qui favorise la créativité et l’imagination ;
  • le traitement de l’information est plus rapide et plus efficace que la norme ;
  • leurs capacités mnésiques sont très importantes ;
  • ils peuvent avoir une importante force de concentration et d’attention ;
  • ils sont capables d’établir des liens de manière pertinente entre les informations dont ils disposent grâce à une forte capacité de généralisation ;

 

Ce premier portrait des capacités cognitives des enfants à haut potentiel permet de mieux les cerner. Mais il faut reconnaître qu’ainsi présenté, nous n’observons pas les difficultés pourtant très réelles que rencontre ces enfants.

 

Ces extraordinaires qualités intellectuelles peuvent être présentées sous un angle différent, nous permettant ainsi d’appréhender et d’approcher la souffrance psychique qui peut découler de telles capacités.

  • la structure de raisonnement des enfants intellectuellement précoces est différente de celle des autres enfants. Les enfants surdoués souffriraient d’un défaut d’anticipation, rendant leur adaptation sociale compliquée ;
  • Le besoin de maîtrise de ces enfants que nous avons évoqué plus haut conduit à de très nombreux questionnements qui ont pour but de rassurer l’enfant. En effet, l’incertitude les rend anxieux, ils recherchent donc un sens logique à tout événement de vie ;
  • La capacité de lien qu’ont les enfants à haut potentiel fait de leur mode de pensée un fonctionnement en réseau, on parle de pensée en arborescence : chaque concept se subdivise en plusieurs idées. L’inconvénient de cette grande capacité est le manque de cadre organisateur  des enfants et bien qu’étant d’une immense richesse, ce mode de pensée ne favorise pas toujours leur adaptation scolaire ;
  • Leurs capacités mnésiques sont très importantes notamment concernant la mémoire à long terme mais cette facilité naturelle ne les oblige pas à effectuer un travail d’élaboration préalable, ce qui leur fait défaut par la suite.

 

Néanmoins, toutes ces caractéristiques qui paraissent dresser un tableau noir de ce développement psychoaffectif particulier peuvent être également considérées comme un potentiel. Si les enfants sont bien accompagnés et soutenus par leur environnement, ils pourront se développer harmonieusement et utiliser leurs qualités d’empathie, leur sensibilité et leur lucidité afin de s’épanouir.