Le fonctionnement psychoaffectif

Home  /  La précocité intellectuelle  /  Le fonctionnement psychoaffectif

Des spécialistes, tels qu’Olivier Revol, Jeanne Siaud-Facchin, Jean-Charles Terrassier, regroupent un certain nombre de particularités qu’on retrouve dans la construction identitaire des enfants à haut potentiel.

  • les perceptions sensorielles des enfants à haut potentiel sont exacerbées. L’hypersensibilité, qui les caractérise, intensifie leurs émotions et leurs sentiments, augmentant également leur susceptibilité, ces enfants sont particulièrement sensibles à l’injustice. Chez ces enfants qui sont donc rapidement blessés, on peut observer des réactions impulsives (crise de colère…) ;
  • les enfants intellectuellement précoces souffrent de peurs intenses qu’ils ne peuvent maîtriser. Ces angoisses sont à mettre en lien avec leur affectivité envahissante et leur état d’hypervigilance par rapport à leur environnement ;
  • l’empathie semble très développée chez les enfants surdoués. Associée à leurs capacités verbales, elle permet de développer un sens de l’humour aiguisé, utilisé par les enfants pour détourner leurs émotions. L’empathie permet également aux enfants de percevoir les émotions ressenties par leur environnement les plaçant parfois dans des états d’anxiété liés à leur incapacité à gérer de manière adaptée ce qu’ils ressentent mais ne leur appartient pas.
  • Ces enfants font preuve d’une très grande lucidité quant à ce qui les entoure. Cette lucidité est à l’origine de l’anxiété diffuse constante qu’ils ressentent puisque associée à l’empathie, elle provoque de l’inquiétude et empêche le lâcher prise. L’adulte ne parvient pas à rassurer l’enfant puisque celui-ci ressent ses propres angoisses. Les enfants surdoués tentent donc en permanence de maîtriser leur environnement, ce qui les rend très intolérants à la frustration. Il est primordial pour ces enfants de mettre en place un cadre solide qui pourra les contenir, dont ils tenteront régulièrement de dépasser les limites mais dont la solidité leur permettra de se sentir en sécurité.

Les enfants intellectuellement précoces sont envahis par leurs affects, ils tentent de minimiser et de masquer l’impact que leurs émotions ont sur eux (agitation, colère, agressivité…), de dissimuler ce qui les fait réellement souffrir.

Néanmoins, toutes ces caractéristiques qui paraissent dresser un tableau noir de ce développement psychoaffectif particulier peuvent être également considérées comme un potentiel. Si les enfants sont bien accompagnés et soutenus par leur environnement, ils pourront se développer harmonieusement et utiliser leurs qualités d’empathie, leur sensibilité et leur lucidité afin de s’épanouir.